Focus Interviews de professionnels : Jean Didelon

1 juin 2017 0 commentaire

Directeur du service après-vente d’une concession de matériel agricole, TP, espaces verts et poids lourds

Jean Didelon : Pas de regret, « je me suis vraiment éclaté »

Guidé au départ par sa passion pour l’automobile et la technologie, Jean Didelon a pris en 2014 la direction du service après-vente d’une concession de matériel agricole, TP, espaces verts et poids lourds. Motivé et expérimenté, il n’a aucun regret par rapport à son parcours et envisage la suite de sa carrière chez un constructeur au sein de son service après-vente.

Quel a été votre parcours scolaire ?

Jean Didelon : Je suis titulaire d’un BTS machinisme.

Pourquoi avez-vous choisi de vous tourner vers l’automobile ?

J.D : En tant que passionné de technologie et de sport automobile, le secteur du véhicule me paraissait le plus intéressant. Je me suis finalement spécialisé dans les véhicules industriels.

Comment avez-vous pu évoluer au cours de votre carrière ?

J.D : J’ai exercé de nombreuses fonctions différentes avec un premier poste d’enseignant puis je suis devenu technicien chez un constructeur. Je suis passé par la case « à mon compte » et de fil en aiguille, me voilà devenu directeur après-vente. Grâce à mon expérience et à ma motivation, j’ai réussi à emmener l’équipe dans une dynamique de progrès. La progression rapide du chiffre d’affaires a validé mes actions.

Aimeriez-vous continuer à changer de poste ?

J.D : A cinquante ans, j’aimerais encore éventuellement pouvoir évoluer chez un constructeur au sein de son service après-vente.

Si tout était à refaire, est-ce que vous referiez les mêmes choix d’études, de carrière ?

J.D : Oui je me suis vraiment éclaté !